Les bibliothèques de Bordeaux : un réseau en pleine mutation

Bibliothèque Mériadeck

De février à août 2021, la bibliothèque Mériadeck, tête de pont du réseau bordelais, se modernise. Yoann Bourion, directeur des bibliothèques de Bordeaux, nous présente les nouveaux espaces et services mis à la disposition des usagers.

Quels nouveaux services va proposer la bibliothèque Mériadeck suite à ses travaux de modernisation ?

La bibliothèque Mériadeck a connu (et connaît jusqu’en août) des travaux sur son système de renouvellement d’air. Ce sont de lourdes interventions techniques : il y a plus de 900 sorties d’air dans le bâtiment ! Les étages ferment donc au public par rotation pour ne pas trop pénaliser les visiteurs.  Nous avons mis à profit ces contraintes pour proposer de nouveaux services. Ainsi dès la fin 2020 l’espace des tout-petits de la bibliothèque des enfants a été reconfiguré dans une ambiance « bois clair ».
Fin juin, l’espace presse du niveau 1 (actualité) bénéficiera d’un nouvel aménagement mettant en valeur les centaines de titres de journaux et de magazines. Mais la vraie nouveauté sera visible en septembre avec l’installation d’un espace jeux au premier étage, faisant la part belle aux jeux de société et aux jeux vidéo. C’est bien la preuve que la bibliothèque (et les bibliothèques du réseau bordelais de lecture publique plus généralement) s’adapte aux nouvelles pratiques culturelles.

2019, inauguration de la bibliothèque Pierre Veilletet
La bibliothèque Pierre Veilletet inaugurée en juin 2019 à Bordeaux Caudéran

Quels sont les principaux changements effectués dans l’espace «Littérature, hommes et société», situé au 3ème étage ?

Cet étage a été entièrement reconfiguré pour améliorer sa lisibilité. Jusqu’alors il était divisé en trois parties : un espace proposant des livres en prêt dans de nombreux domaines (littérature, sciences, sciences humaines, etc.), l’espace Diderot à destination des usagers en situation de handicap et un espace Etude comprenant une grande salle de travail. En comparaison des autres étages, celui-ci donnait une impression de saturation. Désormais, la moitié de l’espace est consacré aux romans, à la littérature, l’autre aux documentaires sur les sciences, sciences humaines et loisir. L’espace Diderot fait la jonction en valorisant davantage de documents, notamment des livres en braille.
Que les étudiants se rassurent ! Les tables sont toujours là mais réparties le long de la paroi vitrée, avec un petit bonus : elles sont toutes équipées de prises électriques.  Deux nouveautés méritent d’être signalées :  l’aménagement d’un espace plus vaste et scénographié sur les littératures jeunes adultes et la mise en service fin 2021 de salles de travail en groupe.

Comme d’autres bibliothèques durant la crise sanitaire, la bibliothèque Mériadeck a proposé un service de «Bib En Clic» permettant aux usagers d’emprunter des ouvrages en ligne et de venir les récupérer sur rendez-vous.  Quel bilan tirez-vous de cette mise en place ?

Commander emporter
Bib En Clic, réseau des bibliothèques de Bordeaux

« Bib En Clic » était très attendu, notamment par nos lecteurs assidus et par les parents souhaitant « faire le plein » pour leurs enfants durant cette période de confinement. Environ 5 000 documents ont été prêtés via ce mode. Ce chiffre aurait pu être supérieur et il souligne que toute la population n’est pas à l’aise avec le numérique. Le système de Drive n’est pas un système maitrisé par la majorité de nos lecteurs. C’est d’ailleurs une des missions de la bibliothèque : aider les citoyens à s’approprier la culture numérique, si nécessaire aujourd’hui. Cela souligne d’ailleurs aussi la nécessité d’un accueil physique bienveillant, de proposer accompagnement et aide. Les bibliothèques sont fréquentées pour cette raison également ! Pour autant, une partie de nos lecteurs souhaite retirer rapidement des documents en raison d’une vie professionnelle et familiale bien remplie. Nous réfléchissons donc à pérenniser « Bib En Clic » au-delà des confinements. Notre prestataire informatique y travaille. 

La population de la ville de Bordeaux est en constante augmentation. En ressentez-vous l’impact en termes de fréquentation ? Le profil des usagers a-t-il évolué ?

En 5 ans, nous sommes passés de 32 000 à 50 000 inscrits. Certes le passage à la gratuité y est pour quelque chose. Néanmoins cette augmentation de la population a nécessité de renforcer le réseau des bibliothèques. Ainsi depuis 2013, deux bibliothèques ont été agrandies et rénovées et une grande bibliothèque de 1 600 m² a été inaugurée en 2019 dans le quartier de Caudéran, bibliothèque qui connaît un énorme succès. Deux projets sont en cours à Bacalan et rive droite dans le secteur Joliot Curie, justement dans des quartiers à la forte croissance démographique. On voit aujourd’hui un public plus familial qu’autrefois.